26.03.14

Accueil week-end - Patrick Coupechoux

Les Arpents d’Art avec le syndicat SUD invitent

PATRICK COUPECHOUX

pour son nouveau livre

 

 

 

au CHÂTEAU DU PLESSIS   Théâtre G. MONNET

le samedi 29 mars 2014

de 15 h à 18 h

 

   

avec en introduction la lecture de lettres d’Antonin ARTAUD à Jacques RIVIÈRE et au docteur FERDIÈRE par des membres des Arpents d’art. Cette lecture servira d’introduction au débat.

 

Les livres de Patrick Coupechoux Un monde de fous et Un homme comme vous seront à vendre sur place.

 

Après Un monde de fous publié en 2006, Patrick Coupechoux sort un nouveau livre consacré aux pratiques qui ont essayé d’aborder la réalité de la folie non pas comme une anomalie chez l’homme mais comme étant son humanité. Alors que nous serions tenté de penser qu’elle fait partie de son humanité, ce qui est, sans que nous nous en rendions compte, une indication sur le partage que nous sommes tentés de faire au sein de la dite humanité.

On n’insistera jamais assez sur le fait que la psychologie, la psychiatrie et même certaines théorisations psychanalytiques, ou certaines de leurs interprétations, ont souvent fait valoir que la folie signait un déficit. Bien sûr chacun s’en défend avec plus ou moins de force et d’habileté. Mais nous devrions dire que cette perspective déficitaire, qui ne fut pas l’apanage des seules thèses organicistes mais tout autant des thèses psychologiques, est finalement pensée commune. Personne n’en est à l’abri et même les meilleurs sentiments recèlent bien souvent ce préjugé, non reconnu comme tel, et qui pourtant dans ces diverses expressions s’avoue rejet de la folie comme inhérente à la structure même de l’humanité de tous les humains, sans exception.

Patrick Coupechoux examine cette question pendant 450 pages et on mesure en le lisant combien il a su mettre l’accent sur ce point essentiel et se rendre lui-même compte combien, en même temps, il était difficile de mettre la folie au cœur de notre humanité d’une façon non ambiguë et non comme quelque chose qui lui reste « extime », étranger.

Pour prendre la mesure de cette question, il nous convie à le suivre dans son voyage au sein de la pratique psychiatrique de PINEL à nos jours en mettant en évidence comment cette question sur l’humanité de la folie est une suite de rencontres, la rencontre de l’asile, la rencontre des surréalistes avec les créations qu’elles soient celles des asiles ou d’ARTAUD, de VAN GOGH, de NERVAL…, et de tous ceux qui au sein de l’asile ont tenté de transformer le rapport au patient et à la théorie qui vise à penser la folie comme une affaire humaine, une question ne lâchant ni la société ni les individus ; même si aujourd’hui la folie morcelée dans les répertoires comme le DSM 4 et 5 bientôt, objectivée et réifiée dans les normes gestionnaires des lieux de soins, prescrite et proscrite dans les tentatives de planifier les thérapeutiques devient un objet parmi d’autres dont on prétend s’occuper humainement – qu’on pourrait tout aussi bien écrire humhaine-ment !

Car le livre de Partick Coupechoux nous invite à aller jusqu’à poser la question de notre position personnelle vis-à-vis de la folie donc de notre rejet toujours possible, de notre haine si l’on ose dire, qui surgit peut-être dans l’hésitation de nos propres formulations, dans le suspens de notre dire, dans les ritournelles de nos discours, lorsque nous touchons au rapport entre ces deux mots : Folie – humanité. Je sais gré à Patrick Coupechoux de n’avoir pas substitué, dans son questionnement, à humanité le mot sujet qui est aujourd’hui le mot de passe des bonnes intentions.

Si on faisait disparaître totalement le mot folie, le mot psychose même ? Qu’en diriez-vous ? Ne serait-il pas plus simple de parler de troubles ? Pour sûr ! car à la lecture de Patrick Coupechoux nous sommes troublés !

 

 

R. Lebret

 

1 commentaire Accueil week-end – Patrick Coupechoux

  • Patrick

    Les lettres d'Antonin Artaud étaient une judicieuse introduction (bravo, les lecteurs) à la présentation par P. Coupechoux de son livre et de sa réflexion sur la folie et la psychiatrie.

Laissez un commentaire

  

  

  

Vous pouvez utiliserces HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>