Articles

Le site est actuellement en cours de réorganisation. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

CREER A LA RENCONTRE de personnes ayant des expériences différentes, à la rencontre des artistes qui s’associeront à l’association et à la rencontre des créations qui s’exposent dans de nombreux lieux. Cette expérience associative nous semble propre à permettre à chacune et chacun de mener une expérience de création et de découverte où la sensibilité personnelle rencontre d’autres sensibilités qui s’efforcent de s’inscrire dans une œuvre personnelle ou collective. C’est cette articulation entre le trait personnel propre à une œuvre et son insertion dans un collectif associatif et, au-delà, dans un milieu social et culturel, qui oriente le travail de l’association qui sera donc aussi un travail de réflexion sur ce qu’est l’art aujourd’hui dans nos sociétés. La création existerait-elle sans la rencontre? Ce pourrait être notre question de départ.

Prochaine réunion de travail

°

le vendredi 24 avril
à 17 h
°

Les droits des photos publiées sur le site appartiennent au photographe et, le cas échéant, à l'auteur des œuvres

Adresse

21 rue de la Morinerie
37700 Saint-Pierre-des-Corps

 

Octobre 2013

 
 

Chers amis

 

Un certain regard sur le monde actuel. Nous sommes un groupe à avoir participé grâce aux éducatrices Corinne et Joëlle du CATTP. Nous avons constaté des changements climatiques en France : orages violents, glissements de terrain, des inondations fréquentes, de la neige quand l’hiver est terminé, la fonte des glaciers, parfois des mois de pluie et de sécheresse, de très grandes variations de température, trop chaud l’été et pas assez de soleil au printemps, diminutions des abeilles et des bourdons, cultures en retard, fruits en petite quantité et pas assez sucrés etc.…

C’est le chaos, le terrorisme,les marées noires, les centrales atomiques et leurs déchets, les pesticides qui donnent le cancer et des malformations chez les bébés, l’ordinateur et l’individualisme, les déchets, l’humanisme qui disparaît, la course à l’argent, l’indifférence. De nouvelles maladies, les allergies,les cancers, des bactéries qui résistent aux traitements, pollutions en tout genre de la terre , de l’eau, des mers et des océans. Le non respect des êtres et des animaux. L’extraction des gaz de schiste qui entraîne la pollution de l’eau potable, des tremblements de terre et la défiguration des paysages.

Il nous faut toujours lutter : les personnes malades de dépression pouvant entraîner la mort, par exemple. Il faut une reconnaissance de la société actuelle et que l’on entende plus dire que c’est de la comédie, qu’il ou elle n’est pas malade, que ce n’est rien. Tout le monde a droit à sa place dans cette société implacable où le handicap est exclu.

Tout le groupe du CATTP milite pour notre réhabilitation : tout le monde a des droits et des devoirs, même les handicapés. Nous espérons que le gouvernement apportera de l’argent pour la psychiatrie, pour améliorer l’état des malades et leur confort, leur permettant d’avoir des traitements sans effets secondaires dont la prise de poids. Cela est aberrant et difficile à supporter.

Il faut absolument que l’association des Arpents d’art continue son œuvre pour donner un but aux artistes comme nous. Elle nous encourage à suivre notre chemin dans l’optimisme, et l’espoir à travers des expositions qui ont le mérite d’exister. Nous aussi, malgré notre handicap, nous sommes des artistes dans notre genre. Il faut exploiter nos dons dans tous les domaines. C’est notre manière d’exister. Aidez cette association dont Mr Lebret fait partie à trouver un autre endroit.

Nous savons que chacun a ses problèmes mais le risque est l’individualisme. Ouvrez les yeux ! Si chacun apportait sa pierre pour aider l’association à trouver un autre lieu ? Il n’est pas possible que cela s’arrête, car les gens qui ont un handicap ne pourraient plus s’exprimer et faire voir au monde ce qu’ils sont capables de faire. Les expositions sont motivantes pour la créativité et la confiance en soi et nous permettent d’oublier nos problèmes pendant ces moments-là.

Nous comptons sur vous pour nous aider à dépasser le handicap et permettre à l’association des Arpents d’art de trouver un autre endroit de culture. Nous remercions Mr Lebret de tout notre cœur de continuer. Il faut que chacun soit vigilant et dire non, à notre mort.

 

Merci à tous de m’avoir écoutée. Amicales pensées.

 

Le groupe du CATTP

Annie

 

NB. Cette lettre a été lue par Annie Gaillot le samedi 5 octobre 2013, lors du vernissage de l’exposition d’installations ayant pour thème : un regard sur le monde actuel. Avec l’accord de Madame Annie Gaillot nous publions cette lettre sur le site de l’association des Arpents d’art ainsi que sur le site du fonds de dotation TRANSEPT 37.

Madame Annie Gaillot a participé avec une quarantaine d’œuvres à l’exposition qui s’est tenue du 7 au 29 septembre 2013, avec Nicole Potet, Franck Piolet et Fode BAYO ,. à la chapelle des Capucins,8 rue de la Pierre à Tours. Concerts (dont la reprise du concert organisé par Chopin et Franchomme, à TOURS , le 3 septembre 1833,grâce au travail de Christian Secretan, de Jean Jude et de FxTourte,fine and rare bows) et théâtre ont eu lieu au cours de cette exposition.

Il nous est apparu évident que cette lettre disait précisément ce pourquoi l’association des Arpents d’art existe et ce pourquoi elle a créé le fonds de dotation TRANSEPT 37 : faire vivre un lieu de culture solidaire, accueillant tous les modes de créations artistiques, toutes les personnes sans distinction, et où sont accueillis avec une attention particulière, celles et ceux qui pour des raisons de difficultés psychiques et sociales restent plus ou moins exclus du vaste champ de la culture et ainsi leur permettre de découvrir et de faire passer leur création au public, de sortir de l’isolement, de la stigmatisation .

A la fin de cette année 2013 nous n’aurons plus de lieu. La ville de Tours qui va devenir propriétaire de la Chapelle des Capucins ne nous a pas prévu dans son programme ! Mais nous tenons à préciser que les groupes de musiques anciennes qui vont y être accueillis n’étaient pas exclus de notre projet, bien au contraire, puisque notre projet, dans l’intérêt mêmes des personnes que nous accueillons avec une attention particulière, permettait à ces groupes d’y avoir toute leur place autant pour les répétitions que les concerts.

Mais qui nous éclairera sur l’attention apparemment sélective de la Mairie de Tours qui oublie que son pouvoir de décision et de choix entraîne des devoirs de parole, de dialogue, d’attention envers les personnes concernées par ses choix et décisions ?

 

Comme vous l’aurez compris, nous ne pouvons compter, selon l’expression, que sur nous-mêmes ! Mais bien sûr, ce n’est pas suffisant. Aussi faisons nous appel à vos dons, déductibles des impôts, et adressés au FONDS DE DOTATION TRANSEPT 37 en y joignant le formulaire (rempli), disponible sur le site.

 
     
 

Le 2 mai 2013

 
 

 

 

Appel pour un lieu de culture solidaire

 

De l’association (1901) les Arpents d'art au fonds de dotation Transept 37 

Un petit bout d’histoire.

 

Ce sont des patients de psychiatrie qui ont poussé quelques soignants à créer avec eux l’association « les Arpents d’art » en 2009, afin de poursuivre une expérience commencée dans le service de soins où quelques uns d’entre nous travaillaient et à l’extérieur (au Carré Davidson) : rencontres et mélange du travail d’artistes et de patients.

Les Arpents d’art ont proposé une première création mêlant patients et soignants en 2011 : ARTAUD – CRI qui a été présentée au Château du Plessis où nous étions accueillis par la compagnie Cano Lopez et, ensuite, au Carré Davidson.

Après la fermeture du carré Davidson, l’association APAJH, (8 rue de la Pierre, à Tours) nous a accueilli gracieusement à la Chapelle des Frères Mineurs Capucins, construite en 1929-1930 par les frères Perret et inoccupée depuis plusieurs années. Elle nous a soutenu dans le projet de l'ouvrir au public en tant que lieu de culture solidaire.

 

Qu’entendons-nous par « lieu de culture solidaire » ?

Nous partons d’une constatation.

Beaucoup de gens n’ont pas accès à la culture, pour diverses raisons mais deux sont bien connues : la précarité sociale et les difficultés psychiques. Ces deux raisons qui peuvent se cumuler coupent les personnes de la vie sociale et de leurs possibilités créatrices.

Nous avons donc donné un objet à notre projet.

Il s’agit d’inventer sans cesse dans un lieu des possibilités de créations artistiques et d’ouverture aux créations. Un lieu qui accueille donc toutes les personnes mais avec une attention particulière pour les personnes en difficultés afin que leur réalité, celle de l’exclusion et de la stigmatisation, soit, non pas oubliée, mais combattue par l’ouverture sur le vaste champ de la culture – indispensable à la vie – et qui ne peut être considérée seulement comme un luxe ou un plus.

Mais nous avons donné aussi un cadre à notre projet.

Nous souhaitons que ce lieu permette

-la rencontre des personnes en difficultés et les autres,

-la rencontre des créations artistiques dans tous les domaines,

-les créations de toutes celles et ceux qui souhaitent mener un projet de création individuelle ou collective

Pour y parvenir, nous devons veiller à ce que le cadre qui en fixe le fonctionnement institutionnel repose sur la participation de toutes les personnes, institutions, associations et artistes qui soutiennent un tel projet. Nous souhaitons un cadre qui soit collectif et en même temps garant du souci de faire valoir le caractère toujours singulier de toute création et de chacun.

Dans cet esprit là ont eu lieu les manifestations suivantes :

  • Juin 2012 : exposition de photographies d'un voyage en Crète de Patrick Robert, membre de l'association. C’est la première fois qu’il présentait seul au public ses photographies.

  • Septembre 2012 : vidéo d'artistes en coopération avec la  Chapelle Saint Anne .

Journées du patrimoine : exposition de photographies du travail des frères Perret prises par des membres des Arpents d’art au Havre, à Paris et au Raincy.

  • Octobre 2012 : concert de Carine Achard.

  • Novembre-décembre 2012 : Gilles Lollivier, membre des Arpents d'Art, poursuit son projet d’une rétrospective de plus de 20 années de travail. Il présente plus de cent cinquante oeuvres (peintures, dessins, photos).

  • Janvier 2013 : Christine Baudouin, photographies de la Chapelle des Capucins. Représentation théâtrale : je vais te dire par l’association « les Arts multiples ».

  • Février 2013 : une installation photographique, « Endurance », de Xavier Oliveiro.

  • Mars-avril 2013 : Deux installations de Pierre Fuentes « Utopie(s) » (vidéo) et KCO « Flottement(s) » ( sculptures) et autres œuvres de ces deux artistes.

  • Mai 2013 : Michel Gressier, plasticien du vent, accroche ses cerfs-volants. Au cours de cette exposition : récital de piano avec François Cornu ,31 mai, (Chopin, Liszt …).

  • Juin 2013 : Dimitri Tsiapkinis présente son travail ( danse) avec patients et soignants ainsi qu’un duo d’enfants.

  • Septembre 2013 : Annie Gaillot présente une rétrospective de ses peintures avec Franck Piolet (peintures) et Karin Opolko (peintures, photos)

Journées du patrimoine : exposition de photos : La chapelle dans tous ces états.

  • Octobre 2013 : installations de membres des Arpents d’art, de lieux de soins … sur le thème : un certain regard sur le monde actuel.

  • Novembre 2013 : Vidéos avec la Chapelle Sainte Anne

De juin à octobre 2013 sont aussi prévus d’autres concerts : du pianos toujours avec improvisations, jazz mais aussi flûtes anciennes, musique de la Renaissance et bal.

 

Pourquoi la création d'un fond de dotation TRANSEPT 37 ?

 

En novembre 2012, sachant que l'association « APAJH » allait vendre ses bâtiments, nous avons l'espoir de continuer l'aventure au delà de l'année 2013.

Dans un premier temps, nous informons donc les futurs acheteurs, Humanisme et Habitat, de créer un lieu de culture solidaire dans ce lieu et donc d’être candidats pour assurer la vocation culturelle diversifiée de la Chapelle, conformément aux exigences de la ville de Tours, selon les informations que nous avions.

Dans un second temps, apprenant que les acheteurs souhaitaient se libérer de la chapelle, nous avons envisagé l’acquérir pour mettre en œuvre notre projet en créant un fonds de dotation permettant de faire appel au mécénat.

C’est à ce moment–là que la ville de Tours, a créé la surprise, des propriétaires actuels et de nous-mêmes, en décidant de préempter le lieu- ce qui est son droit- alors que rien ne le laissait prévoir .Personne ne s’est préoccupé de nous, sinon les propriétaires actuels. Nous pensions que vers l’automne 2013, il y aurait une confrontation sur les projets des candidats pour cette chapelle et qu’ensuite une décision serait prise par les futurs acheteurs.

Pendant toute cette année 2013, nous poursuivons la préparation d’un spectacle théâtral, dans la suite du projet ARTAUD-CRI, autour d’un texte de Gabriel Garcia Marquez et de l’exposition d’installations : « un certain regard sur le monde actuel ».

 

ALORS TOUT CELA DEVRAIT-IL S’ARRETER AU BOUT DE DEUX ANS, FAUTE DE LIEU ?

 

Après un moment d’abattement, nous avons décidé de maintenir notre projet de création d’un lieu de culture solidaire et donc de poursuivre la création d’un fonds de dotation pour y parvenir,

L’expérience acquise dans la chapelle des Capucins ne pouvait, en effet, pas être oubliée par nous-mêmes. Elle nous a permis de rendre déjà effectif un lieu de culture solidaire.

Le fonds de dotation TRANSEPT 37 a été créé pour pouvoir poursuivre ce projet.

Le nom gardera trace de ce lieu qui a déjà vu le jour dans la Chapelle des Capucins.

Sa création est devenue effective par sa parution au journal officiel du 27 avril 2013.


POUR POUSUIVRE NOTRE PROJET, NOUS NE POUVONS QUE FAIRE APPEL A VOTRE AIDE.

 

COMMENT PARTICIPER ?

Un fonds de dotation est d'utilité publique et permet de recueillir des dons de particuliers et d'entreprises qui sont donc déductibles des impôts.

La totalité de vos dons versés au cours de l’année, avant le 31 décembre 2013, vous ouvre le droit à une déduction de 66% (Particuliers) , 60% (entreprises) des sommes versées du montant de votre impôt sur vos revenus dans la limite de 20% du revenu imposable.

Exemples.

Pour les particuliers :

Vous donnez 50 euros. Vous pouvez déduire 33 euros du montant de votre impôt.

Vous donnez 100 euros. Vous pouvez déduire 66 euros du montant de votre impôt.

Vous avez donné plusieurs fois sur l’année des sommes différentes. (Exemples : plusieurs fois 10 euros, 20 euros, 30 euros etc.).

L’imprimé légal qui vous sera envoyé, pour joindre à votre déclaration d’impôt, récapitulera la totalité des sommes versées et donnera lieu au 66% de déduction.

Pour les entreprises :

La déduction est de 60%.

La législation fiscale peut évoluer. Les chiffres donnés sont ceux de l’année fiscale 2012.

Comme l’indiquent les statuts qui seront envoyés à tout donateur, quelque soit son don, chaque donateur sera informé régulièrement de l’usage qui est fait de son don et donc des projets financés par le fonds de dotation Transept 37.

Nous vous ferons participer ainsi à notre projet qui ne saurait exister sans votre soutien.

Avant la fin du mois de mai, nous communiquerons les coordonnées bancaires du fonds de dotation TRANSEPT 37.

Un site dédié à TRANSEPT 37 va être créé.

Pour l'instant vous trouverez toutes ces informations sur le site des Arpents d’art : http://lesarpentsdart.fr/cms/

La gestion de ce fonds de dotation, créé par l’association des Arpents d’art, est indépendante de celle de cette association.

Pour tout contact, vous pouvez écrire à TRANSEPT 37, 26 chemin des Minimes, 37520 LA RICHE ou téléphoner à Roland LEBRET 06 83 61 02 25 ou 02 47 51 36 58 ou adresser un mail : rlebret@netcourrier.com.

 

 

 

Statuts de Transept 37

 

Préambule :

L’association Les Arpents d’art a eu, depuis juillet 2011, l’opportunité d’ouvrir au public un lieu propre à développer un projet de culture solidaire. Elle n’avait pu réaliser ce projet depuis sa création en 2009, faute de lieu.

Ce lieu de culture solidaire a commencé à pouvoir exister dans la Chapelle des Frères Mineurs Capucins, 8 rue de la Pierre, à Tours, propriété de l’association APAJH. Il est ouvert à tous, et particulièrement aux personnes n’ayant pas facilement accès à la vie culturelle sous toutes ses formes, pour des raisons diverses dont les problèmes psychiques et les situations sociales difficiles qui engendrent souvent, dans les deux cas, la désinsertion sociale et culturelle, la coupure voire la rupture avec la vie sociale.

Il est alors apparu avec évidence que l’accès à la culture pour nombre de personnes en difficultés n’était possible, dans un premier temps, que si un lieu ouvert à tous le permettait. Un lieu où les personnes en difficulté peuvent croiser les autres, se mêler à eux, échanger, participer, créer, quelles que soient leurs difficultés. Et ceci n’est possible que si ce lieu peut développer l’accueil et l’accompagnement indispensable aux personnes en difficultés (psychiques, sociales). Il est apparu aussi avec évidence que la culture, rendue accessible, est une nécessité vitale qui permet de sortir de l’isolement et du rejet.

Se trouvant dans l’absence de financements publics et afin de poursuivre, d’approfondir, de développer cette expérience autant du coté de la création pour tous que du partage, de l’échange autour des créations dans tous les domaines de la culture, l’association avec son projet reposant sur la mixité nécessaire des personnes et donc des situations sociales et personnelles, des cultures, des histoires, des goûts etc., a décidé la création d’un fonds de dotation.

Il devrait permettre qu’un lieu, adéquat à sa mission de rétablir par la culture les liens sociaux nécessaires à l’existence, puisse exister d’une façon pérenne pouvant nécessiter un achat ou une location sur une longue durée et de financer ses actions autant dans ce lieu qu’auprès d’autres lieux ouverts à cette expérience de solidarité dans la création et le partage des créations (associations et organismes sans but lucratif oeuvrant dans le domaine culturel et dans le domaine social).

 

Article 1 – Constitution et dénomination

 

Il est créé par l’association Les Arpents d’Art, représentée par le bureau de cette association dont les trois membres : Roland LEBRET, président, Jean-Luc LINGELSER secrétaire, Patrick MAROT, trésorier, dûment habilités par l’assemblée générale du 01 mars 2013, fondateurs, un fonds de dotation régi par la loi du 4 août 2008 et les textes subséquents, ayant pour dénomination TRANSEPT 37.

 

Article 2 – Objet

 

Le fonds de dotation a pour objet de recevoir et de gérer des biens et droits de toute nature qui lui sont apportés à titre gratuit et irrévocable. Ils sont consomptibles, excepté la somme de 1000 euros, non consomptible, apportée par l’association Les Arpents d’Art.

Il affecte les biens et droits qui lui sont apportés à titre gratuit et irrévocable à la réalisation par l’association des Arpents d’Art et d’autres associations et organismes, sans but lucratif, poursuivant des objectifs semblables d’intérêt général, les missions suivantes :

1- Création de projets artistiques (expositions, représentations théâtrales, concerts etc.) qui doivent passer au public le plus large possible. Ces projets, individuels ou collectifs dans le temps de conception et de réalisation, doivent favoriser la mixité, dans les échanges et la réalisation, entre les personnes en difficultés et les autres afin que le passage au public concoure encore davantage à lutter contre les barrières (préjugés, images négatives, stigmatisation) existant dans la société entre les personnes en difficultés (psychique et/ou sociales) et les autres.

Ces projets sont ouverts aux personnes en difficultés psychiques (des plus légères aux plus graves) et/ou sociales (désinsertion sociale sous tous ses aspects) et aux personnes sans difficultés particulières et intéressées par cette mixité mise en œuvre au sein des projets qui ont tous pour point d’aboutissement le passage au public (représentation théâtrales, lectures de textes, expositions de peintures, sculptures, photographies…)

Ces projets se déclinent selon deux grandes catégories :

- découvertes de créations dans tous les domaines (arts plastiques, musiques, théâtre…)

avec accompagnement. Ces découvertes donnent lieu à un financement selon chaque situation.

- créations dans tous les domaines (peinture, musiques, théâtre, photos, sculpture…) avec interventions d’artistes professionnels. Ces créations et interventions donnent lieu à un financement partiel ou total.

2- Création d’ateliers (peinture, sculpture, dessin, lecture, théâtre) ouverts à tous afin de favoriser la mixité entre personnes en difficultés et les autres et permettre la réalisation des projets.

3- Le fonds de dotation financera aussi la rencontre, l’échange entre les artistes et les personnes qui mènent un projet dans le cadre indiqué ci-dessus en organisant des présentations collectives de leur travaux : expositions collectives, installation d’exposition d’artistes par les personnes en cours de réalisation de projet afin de faciliter les échanges autour des œuvres aussi bien du côté des créateurs que du public.

Le fonds de dotation participera au financement des frais engagés par les artistes venant présenter au public leur travail en cours ou leur création afin de rendre effective cette culture solidaire qui tente de faire chuter les barrières liées aux différences de milieux culturels, aux différences sociales, aux différences liées aux maladies mentales.

4- Le fonds de dotation participera au financement de la mise en œuvre d'un accueil et d'un accompagnement culturel de week-end pour les personnes en difficultés (psychiques et/ou sociales), le week-end étant trop souvent le moment le plus difficile pour des personnes qui en plus de leurs difficultés se retrouvent seules.

5- Le fonds de dotation, qui ne s’inscrit pas dans le cadre du soin ni dans l’aide sociale mais dans la médiation culturelle entre les exclus pour des raisons psychiques et/ou sociales et les autres, rendra publics : documents écrits, rencontres avec débats publics, diffusion à partir d’un site Internet propre qui sera créé. Il le fera particulièrement auprès des institutions sanitaires, médico-sociales, sociales et culturelles en présentant les analyses et les observations faites au cours de ses actions.

Article 3 – Dotation

Le fonds de dotation comprend la dotation initiale qui s’élève à 1000 euros, non consomptible, constituée par l’apport en numéraire réalisé ce jour par l’association les Arpents d’Art.

Il est accru des dotations en capital qui lui sont apportées, des donations et legs qui lui sont consentis, des intérêts des placements effectués.

Les dotations ne peuvent être placées que sur des comptes ou livrets garantissant l’intégrité du capital.

Ces dotations sont consomptibles pour les réalisations suivantes :

- Achat ou location d’un lieu sur une longue durée permettant la réalisation de l’objet détaillé dans l’article 2 du présent statut, ce qui n’exclut pas la location temporaire de lieu pour la réalisation de projets limités dans le temps, selon les nécessités imposées par l’objectif du passage au public des projets financés partiellement ou totalement.

- Réalisation des projets indiqués dans l’article 2 des présents statuts.

 

Article 4 – Moyens d’action

Le fonds de dotation dispose des moyens d’action suivants :

- L’affectation de ses dotations consomptibles en vue de la réalisation de l’objet statutaire du fonds de dotation conformément à la réglementation en vigueur et aux décisions prises par le Conseil d’Administration.

- Le recours au mécénat sous toutes ses formes.

- Le développement de partenariats avec toute association et tout organisme, sans but lucratif, et d’intérêt général, exerçant des activités similaires ou connexes dans le domaine culturel, social, médico-social, sanitaire et adhérant à l’objet du fonds de dotation. Il sera dans tous les cas soumis à une convention.

- Le partenariat avec une association non déclarée d’utilité publique est possible sur des projets qui fixent clairement le passage au public d’un travail réalisé dans la mixité indiquée dans l’article 2. Ceci sera toujours préalablement fixé dans une convention précisant explicitement les conditions du projet, sa réalisation et les modalités du passage au public.

- L’organisation de rencontres, de conférences et de débats autour des rapports entre le domaine culturel et le social, mais aussi les rapports entre le domaine culturel et le secteur sanitaire et médico-social ainsi que la place de la création dans le domaine artistique pour l’individu et les groupes.

 

Article 5 – Siège social, exercice social et durée

 

Le fonds de dotation a son siège social à l’association Les Arpents d’Art, chemin des Minimes, 37520 LA RICHE.

Sa durée est illimitée.

L’exercice social du fonds commence le 1er janvier et se termine le 31 décembre de chaque année.

Par exception, le premier exercice commence le jour de la publication au Journal Officiel du Fonds de dotation et se termine le 31 décembre 2013.

 

Article 6 – Conseil d’administration : composition et renouvellement

 

Le fonds de dotation est administré par un conseil d’administration composé de 4 membres dont les 3 membres fondateurs :

Roland LEBRET, Président

Jean-Luc LINGELSER, secrétaire

Patrick MAROT, trésorier

Ces trois personnes désignent un quatrième administrateur, dès le premier mandat, selon la décision prise par l’assemblée générale de cette association du 01 mars 2013 :

Elodie SIMARD, administratrice

Les membres du conseil d’administration sont nommés pour une durée de 3 années et renouvelés en une seule fois au terme du mandat.

Le mandat est renouvelable.

En cas d’empêchement définitif du président, membre fondateur, lors du premier mandat, le poste est pourvu par le conseil d’administration, parmi les deux autres membres fondateurs, après avis favorable des 2/3 des membres du conseil d’administration selon la décision de l’assemblée générale extraordinaire de l’association du 01 mars 2013. Les fonctions du nouveau président du conseil d’administration prennent fin à la fin du mandat en cours.

Les membres du conseil d’administration sont nommés par le Président, membre fondateur, dès la première modification du conseil d’administration en cas de révocation pour juste motif, démission, empêchement définitif, lors du premier mandat, selon la décision prise par l’assemblée générale extraordinaire de l’association Les Arpents d’Art du 01 mars 2013.

Dès le second mandat du conseil d’administration, les membres du conseil d’administration sont nommés par le Président, membre fondateur, pour une durée de 3 années et renouvelés en une seule fois au terme de leur mandat, selon la décision prise par l’assemblée générale extraordinaire de cette association le 01 mars 2013.

En cas de démission, tout membre du Conseil d’administration, doit annoncer son intention par lettre recommandée avec accusé de réception, adressée au conseil d’administration, avec un préavis de deux mois.

Tout membre du conseil d’administration peut être révoqué pour juste motif par les trois autres membres du conseil d’administration TRANSEPT 37 dans le respect du droit de la défense.

En cas de décès, de démission, d’empêchement définitif ou de révocation d’un membre du conseil d’administration, il sera pourvu à son remplacement par le président, après avis favorable des 2/3 des autres membres, dans un délai de deux mois. Les fonctions de ce nouveau membre prennent fin à la date à laquelle aurait normalement expiré le mandat de celui qu’il remplace.

 

Article 7 – Conseil d’administration : fonctionnement

 

Le conseil d’administration se réunit deux fois par an. Il se réunit à la demande du président ou d’au moins deux membres du conseil.

Il délibère sur les questions mises à l’ordre du jour par son président et le bureau après avoir consulté chaque membre du conseil d’administration et obtenu l’accord sur l’ordre du jour d’au moins deux membres du conseil.

La présence de la majorité des membres du conseil d’administration est nécessaire pour la validité des délibérations. Si le quorum n’est pas atteint, il est procédé à une nouvelle convocation dans un délai de quinze jours au moins. Le conseil peut alors valablement délibérer si au moins trois membres sont présents.

Les membres du conseil d’administration sont tenus d’assister personnellement aux séances du conseil. En cas d’empêchement, un membre peur donner son pouvoir. Chaque membre ne peut détenir plus d’un pouvoir.

En cas d’absences répétées sans motif valable, les membres du conseil pourront être déclarés démissionnaires d’office.

Les délibérations du conseil d’administration sont prises à la majorité des suffrages exprimés à main levée, exception faite des délibérations relatives à la désignation, à la révocation des membres du bureau, à la déclaration de la démission d’office qui ne peuvent être effectuées qu’à bulletins secrets. En cas de partage égal des voix, celle du président est prépondérante.

Il est tenu procès-verbal des séances, lequel est signé par le président et par le secrétaire ou, en cas d’empêchement par le président et par un autre membre du bureau.

Les fonctions de membre du conseil d’administration sont gratuites.

 

Article 8 – Conseil d’administration : pouvoirs

 

Le conseil d’administration règle, par ses délibérations, les affaires du fond de dotation.

Notamment :

  1. Il définit la stratégie du fonds de dotation et arrête son programme d’action.

  2. Il adopte le rapport annuel d’activité, établi conformément à l’article 8 du décret n°2009-158 du 13 février 2009 qui lui est présenté par le bureau ; le cas échéant, il adopte également le rapport annuel de gestion qui lui est présenté par le président sur l’activité financière du fonds .

  3. Il élit parmi ses membres pour une durée de trois années un bureau comprenant un secrétaire et un trésorier.

  4. Il vote, sur proposition du bureau, le budget et ses modifications.

  5. Il examine, discute et approuve, s’il y a lieu, les comptes de l’exercice clos qui lui sont présentés par le trésorier avec les pièces justificatives à l’appui.

  6. Il adopte, sur proposition du bureau, le règlement intérieur s’il y a lieu.

  7. Il accepte les dons et les legs ainsi que les dotations qui lui sont consentis.

  8. Il fixe le calendrier des informations régulières des donateurs au minimum une fois au cours de l’exercice annuel et adopte une convention garantissant pour chaque donateur, une information précise sur la destination des dons et sur les projets en cours et programmés. Il communique à chaque donateur les statuts.

  9. Il autorise, en dehors de la gestion courante, les acquisitions et cessions de biens mobiliers et immobiliers, les baux et les contrats de location, les conventions avec les organismes et associations avec qui un projet est conclu.

  10. Il désigne, s’il y a lieu un commissaire aux comptes et un suppléant choisi sur la liste mentionnée à l’article L.822-1 du code du commerce.

  11. Il est tenu informé par le président de tout projet de convention engageant le fonds de dotation et délibère sur les conventions.

  12. Il fixe, sur proposition du bureau, les conditions de recrutement et de rémunération des personnes.

  13. Il définit la politique d’investissement du fonds de dotation en veillant à ce que tout placement garantisse l’intégrité du capital placé en application de l’article 3 des présents statuts et que les choix de financement permettent de remplir l’objet de la mission du fonds, dans sa diversité,

  14. En application de l’article 2 du décret n°2009-158 du 13 février 2009 et si la dotation excède un million d’euros, il constitue un comité consultatif composé de personnalités qualifiées qu’il désigne en dehors du conseil d’administration pour une durée de 2 années renouvelable. Ledit comité est chargé de lui faire des propositions de politique d’investissement et d’en assurer le suivi.

 

Article 9 – Bureau : fonctionnement et pouvoirs

 

Le bureau composé du secrétaire et du trésorier se réunit tous les mois sur convocation du président.

Il délibère sur les questions mises à l’ordre du jour par le président et sur toute question dont l’inscription est demandée par un des membres du conseil d’administration.

La validité des délibérations prises à la majorité des suffrages exprimés n’est possible que si le secrétaire et le trésorier sont présents. En cas de partage égal des voix, celle du président est prépondérante.

Il instruit toutes les affaires soumises au conseil d’administration et pourvoit à l’exécution de ses délibérations.

Il prépare le budget, le rapport d’activité et, en tant que de besoin, le rapport de gestion et le règlement intérieur.

S’il y a lieu, il autorise le président à intenter toutes actions en justice pour la défense des intérêts du fonds de dotation, consentir toutes transactions et former tous recours.

Les fonctions de membre du bureau sont gratuites.

 

Article 10 – Pouvoirs du président

 

Le président représente le fonds de dotation dans tous les actes de la vie civile et possède tout pouvoir à l’effet de l’engager.

Il a qualité pour représenter le fonds de dotation en justice, tant en demande qu’en défense.

Il ne peut être remplacé que par un mandataire agissant en vertu d’une procuration spéciale.

Il peut avec l’autorisation du bureau intenter toute action en justice pour la défense des intérêts du fonds de dotation, consentir toutes transactions et former tous recours.

Il convoque le bureau et le conseil d’administration, fixe leur ordre du jour et préside leur réunion.

Il est habilité à ouvrir, dans tous établissements de crédits ou financiers, tous comptes et tous livrets d’épargne, qu’il fait fonctionner dans les conditions fixées par le conseil d’administration, en application de l’article 3 des présents statuts.

Il ordonnance les dépenses et peut donner délégation dans les conditions définies par le conseil d’administration.

Il présente le rapport annuel d’activité au conseil d’administration et le cas échéant, le rapport annuel de gestion.

 

En cas d’empêchement provisoire du Président, dûment constaté par le conseil d’administration, pendant une durée supérieure à 30 jours consécutifs, quelle qu’en soit la cause, le secrétaire exerce provisoirement les fonctions de président empêché dont il détient l’ensemble des pouvoirs et prérogatives prévus au présent article. Ses fonctions intérimaires prennent fin au terme de l’empêchement du président dûment constaté par le conseil d’administration et au plus tard lors du conseil approuvant les comptes de l’exercice au cours duquel l’empêchement a été constaté.

 

Article 11 – Pouvoirs du secrétaire

 

Le secrétaire veille au bon fonctionnement matériel, administratif et juridique du fonds de dotation. Il établit ou fait établir sous son contrôle, les procès-verbaux des réunions et délibérations du bureau et du conseil d’administration.

Il remplace le président en cas d’empêchement provisoire.

 

Article 12 – Pouvoirs du trésorier

 

Le trésorier encaisse ou fait encaisser, sous contrôle, les recettes et acquitte ou fait acquitter les dépenses du fonds de dotation.

Il établit ou fait établir, sous son contrôle, les comptes annuels du fonds de dotation.

Il gère ou fait gérer, sous son contrôle et celui du bureau, les dotations du fond de dotation et sa trésorerie.

 

Article 13 – Ressources

 

Les ressources du fonds de dotation se composent

  1. Du revenu des dotations.

  2. Des versements effectués par les entreprises et les particuliers.

  3. Des subventions qui peuvent lui être accordées, à titre exceptionnel, par une œuvre ou un programme d’action déterminé.

  4. Du produit des rétributions pour le service rendu des activités autorisées par ses statuts.

 

Article 14 – Comptes annuels

 

Il est tenu une comptabilité selon les normes du plan comptable et faisant apparaître annuellement un bilan, un compte de résultat et le cas échéant une ou plusieurs annexes.

Les comptes annuels sont conservés au siège social du fonds de dotation avec le rapport moral de gestion et d’activité ainsi que le rapport financier.

En tout état de cause, les comptes annuels et le rapport du commissaire aux comptes sont adressés par le trésorier à l’autorité administrative par lettre recommandée avec demande d’avis de réception dans un délai de 6 mois à compter de la clôture de l’exercice.

 

Article 15 – Commissaire aux comptes

 

Conformément à l’article 140-6 alinéa 1 de la loi du 4 août 2008, le fonds nomme au moins un commissaire aux comptes et un suppléant choisis sur la liste mentionnée à l’article L822-1 du code de commerce, dès lors que le montant total de ses ressources dépasse 10 000 euros en fin d’exercice.

Sa nomination relève de la compétence du président et le mandat du commissaire aux comptes s’exercera selon les modalités légales et réglementaires prévues à cet effet.

 

Article 16 – Modification des statuts

 

Sur proposition de deux membres fondateurs, les statuts ne peuvent être modifiés qu’à la majorité des 3/4 des membres en exercice du conseil d’administration.

 

Article 17 – Dissolution

 

Sur proposition de deux membres fondateurs, le fonds de dotation peut être dissout à la majorité des 3/4 des membres en exercice du conseil d’administration.

En cas de dissolution, le conseil d’administration désigne un commissaire qu’il charge de procéder à la liquidation des biens du fonds de dotation et auquel il confère tous les pouvoirs nécessaires pour mener à bien cette mission. Le conseil d’administration attribue l’actif net à un autre fonds de dotation ou à une fondation reconnue d’utilité publique.

 

Article 18 – Contrôle

 

Le rapport d’activité, les comptes annuels et le rapport du commissaire aux comptes sont notifiés au préfet du département, par lettre recommandée avec demande d’avis de réception, dans les 6 mois de la clôture de l’exercice.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
 

Texte lors de la création de l'association 2009

 
     
 

LES ARPENTS D’ART (Association Loi 1901)

Un arpent est une ancienne mesure agraire divisée en 100 perches et variable selon les localités. Quand on arpente, on mesure ou on marche à grands pas. C’est ce que nous dit Le Petit Larousse.

Cette association a effectivement pour objectif d’arpenter les diverses surfaces de l’art. Elle se propose de permettre à des personnes en difficultés psychiques d’en rencontrer d’autres qui n’ont pas ces difficultés ou qui en ont d’autres, sociales, par exemple. Chaque personne sera en effet accueillie dans l’association sur la base d’un projet personnel (peinture, sculpture, écriture etc…et réalisera son projet de création ou de découverte dans ce champ si vaste de l’art.

L’association et ses objectifs sont le fruit de longues rencontres avec des patients pour lesquels la création artistique a été très importante dans leur cheminement personnel. Et il est apparu qu’il n’y avait de création que si elle pouvait être portée à la connaissance des autres, ce qui fut souvent décisif pour ces personnes.

Mais il est difficile de créer et de disposer des conditions adéquates pour y parvenir surtout lorsqu’on a des conditions de vie précaires. Il est encore plus difficile de faire connaître et partager ses créations.

Résoudre les difficultés matérielles ensemble est un préalable lorsque les personnes sont démunies. Accompagner est aussi une nécessité. Ouvrir des fenêtres sur l’art, sur ces différentes facettes, peut permettre un autre regard sur ce que chacun vit.

Les créations seront la propriété de leur créateur. Et, l’association organisera la présentation au public des œuvres ainsi que leur vente, après accord des créateurs. Elle retiendra une participation aux frais engagés de 10% dans le cas de vente ainsi que dans le cas où le créateur ne souhaite pas vendre son ou ses œuvres.

Chaque projet sera accompagné tout au long de sa réalisation en respectant l’espace de liberté indispensable à la création.

L’association lui fournira les moyens matériels et l’encadrement nécessaire pour mener son projet de création ou de découverte. La fourniture des moyens matériels tiendra compte des moyens financiers des personnes, au cas par cas. Ceci sera pris en compte lors de l’élaboration du projet. Cette élaboration se fera avec tous ceux qui sont engagés dans l’association.

Nous souhaitons en effet que l’association soit un lieu où tous les aspects de la création soient examinés, discutés avec chaque personne et entre tous ceux qui seront engagés dans l’association et ceci sur un plan d’égalité afin qu’il n’y ait pas ceux qui sauraient d’un côté et d’un autre ceux qui ne sauraient pas.

Nous souhaitons que le passage dans cette association soit l’expérience pour chacun d’une découverte, des contingences matérielles de la création jusqu’à ses résonances pour les autres.

Nous voudrions que cette association soit un lieu de rencontre avec des artistes que nous espérons pouvoir faire venir travailler dans cette association pour accompagner des projets mais aussi pour faire partager leur propre travail en venant y créer .

Au-delà nous souhaitons qu’elle devienne aussi un lieu de discussion, de débat, de recherche sur le thème : ART, SOCIETE, SYMPTOMES.

C’est une façon de dire et d’affirmer que nous ne voulons pas faire de cette association un lieu où chacun resterait dans son coin avec son projet. Le projet individuel doit se nouer à l’œuvre collective autant dans la vie de l’association que dans son travail de réflexion continu. C’est ce que nous essayerons de mettre en œuvre. Nous le ferons en relation avec d’autres associations qui peuvent nous permettre de mettre en œuvre les projets de découverte.

Cette association n’entend pas être un lieu de soin, même si elle entend dans son organisation et son fonctionnement s’inspirer de l’analyse institutionnelle qui a été particulièrement mise en œuvre dans le domaine des soins aux personnes en difficultés psychique. Mais, elle ne s’est pas limitée aux soins, elle s’est aussi exercée dans la pédagogie par exemple. Et, elle peut être ce qui règle la vie de d’une association afin de lui permettre d’être un lieu de création vivante, ouverte sur la vie d’aujourd’hui.

C’est pour cela qu’elle doit être ouverte à tous, même si elle est née de rencontres de personnes ayant des difficultés psychiques et de soignants.

Si elle n’est pas un lieu de soins, elle n’est pas non plus un lieu d’accompagnement social. Mais, il est évident que les personnes qui viendront mener un projet dans cette institution, y trouveront une écoute et les informations nécessaires pour affronter leurs difficultés.

Cette association sera ouverte à toute personne résidant dans l’agglomération tourangelle.

Afin de réaliser ce projet, il est bien sûr nécessaire que nous trouvions les moyens de le mettre en œuvre.

Il nous faut d’abord un lieu qui nécessite la possibilité de créer et de se réunir. Cela suppose, dans un premier temps au moins trois pièces pour qu’il y ait des ateliers et une pièce de réunion ainsi qu’une pièce pour entreposer matériels et créations.

Pour lancer l’association, il est nécessaire qu’elle puisse trouver un lieu mis à disposition gratuitement. Un appartement pourrait être une première solution (T 5).

La possibilité de bénéficier d’un poste d’adulte relais va être étudiée.

Il est bien certain que nous aurons besoin de subventions puisque nous n’avons aucune ressource pour commencer. Mais nous essayerons progressivement de couvrir la totalité de nos besoins matériels en dehors du local nécessaire à nos activités.

Pour présenter les créations au public, l’association pourra utiliser les locaux de l’association mais aussi d’autres lieux d’exposition.

Elle organisera au moins une manifestation annuelle dans l’agglomération tourangelle afin de faire participer le plus de personnes possible à la vie de cette association.

Une évaluation précise des moyens matériels va être réalisée avant le 1 avril 2009 afin de permettre un démarrage progressif de l’association en 2010.

 
     

 

Laissez un commentaire

  

  

  

Vous pouvez utiliserces HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>